CINÉMA

PARENTS D’ÉLÈVES

Coucou vous, comment allez-vous ? Je suis là aujourd’hui pour un article ciné. J’ai pu aller voir, avant le confinement acte II, une petite comédie, bien sympathique de Noémie Saglio. Pleine de vérités sur la vie des parents d’élève. Est-ce que vous êtes prêts ?

Vincent, trentenaire sans enfant, infiltre une tribu aux codes et au langage mystérieux : les parents d’élèves. Se retrouver aux réunions parents-prof, aux sorties d’école et à la kermesse de fin d’année relève d’un sacré exploit ! Mais voilà, Vincent a une très bonne raison d’être là et finit même par se sentir bien dans cette communauté un peu spéciale…

Comment vous dire que j’ai autant ri que j’ai été émue ! Je ne suis pas encore trop concernée par le fait d’être parent d’élève, mais j’ai le souvenir de mes parents, de toutes ses réunions parents/profs. Mais cette version des relations entre parents et avec les professeurs est vraiment drôle ! Tout d’abord, j’ai adoré Camélia Jordana en institutrice calme et posée devant ses enfants sur-excités. Clairement, j’aurais adoré l’avoir en prof !

Bien sûr, je ne peux pas passer à côté de Vincent Dedienne, dans le rôle d’un baby-sitter qui va devenir le faux père du petit Bart, sans vraiment le vouloir. Mais qui au final va se prendre au jeu, pour les beaux yeux de la maitresse. Il va devenir, le faux papa le plus cool de la classe de Bart. Sauf que chaque mensonge s’arrête à un moment donné…

J’ai vraiment adoré son personnage qui est frais et –trèèèèèèsdrôle, il porte clairement à lui tout seul le film, même si certains autres personnages, enfin parents, pardon, font des apparitions assez drôles également. On reconnait tous un des parents dans le film, on en a tous déjà vu au moins un. Grosses pensées à la mère dont la fille est hypocondriaque, enfin à cause de sa mère du coup. Vous avez surement dû la reconnaitre dans l’extrait juste au-dessus.

Bref, c’était un petit plaisir, ça a même réussi à me tirer les larmes (en même temps c’est facile avec moi…). Vraiment contente d’être allé le voir avec une amie à moi, ont était encore –presque– insouciantes, masquées, mais au moins ont étaient heureuses d’être au cinéma.

A très vite !


Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.